4 règles pour baisser l’hypertension

Dans : Santé & nutrition

4 règles pour baisser l’hypertension

Apprivoiser le stress

Une série d’études a montré l’efficacité de la “cohérence cardiaque” à réduire l’hypertension artérielle liée au stress. Cette méthode vise à mettre en cohérence la pression artérielle et la fréquence cardiaque. Pour cela, inspirez par le nez 5 secondes, marquez un temps d’arrêt, puis expirez par le nez ou la bouche sur 5 secondes en vous concentrant sur votre souffle. L’exercice doit durer 5 minutes au moins.

Pratiquer une activité physique

L’activité physique assouplit les parois artérielles et augmente la capacité de dilatation des vaisseaux sanguins. Conséquence : la pression artérielle baisse. Privilégiez les sports d’endurance comme la natation, l’aquabike, le vélo, la marche ou la course.

Réduire la consommation de sel

Chez 40 % des hypertendus, un excès de sel peut causer l’hypertension parce qu’il fait sortir l’eau des cellules et des tissus dans le sang, augmentant le volume sanguin.

Eviter le tabac

Fumer une cigarette fait monter ponctuellement la pression artérielle et, à terme, favorise le vieillissement des artères.

Les 3 occasions de dépistage

A la prise de la première contraception

La prise d’une contraception contenant des œstrogènes de synthèse peut s’accompagner d’une élévation, le plus souvent modérée de la pression artérielle, (1 à 2% des femmes) et s’observe essentiellement chez les femmes de plus de 35 ans ou ayant des antécédents familiaux. Les femmes à risque doivent être systématiquement suivies.

Lors de la grossesse

Il arrive qu’une femme enceinte développe une hypertension artérielle spécifique (10 à 15 % des grossesses). Cette hypertension, due à un développement imparfait du placenta qui nourrit le fœtus, apparaît, le plus souvent, à partir du deuxième trimestre de la grossesse et doit être prise en charge de façon coordonnée avec l’obstétricien, le cardiologue et le médecin traitant.

A la ménopause

A cette période, les œstrogènes naturels diminuent progressivement, épaississant les parois des artères qui deviennent plus rigides. Parallèlement le poids s’installe. La prévalence de l’hypertension artérielle augmente alors significativement.

Partager sur

Commentaires

Pour laisser un avis sur un article, vous devez être connecté - Connexion