5 Repères contre l’angoisse parentale

Dans : Ma famille ma vie

5 Repères contre l’angoisse parentale

1. L’adolescence n’est pas une maladie

Votre ado n’est donc pas «malade», il est en mutation. La nuance est importante.

2. L’adolescence ne peut jamais se passer «bien»

Si elle se passe sans heurts, c’est là qu’il faut s’inquiéter. Une éducation n’est «réussie» que si elle permet, à l’adolescence, qu’on se révolte contre elle et ça fait toujours du bruit…

3. L’adolescence est l’équivalent d’un vaste chantier.

L’ado doit tout démolir en lui pour tout reconstruire et, pour ce faire, il doit creuser jusque dans les fondations de son enfance. deux conséquences : 1/On ne sait pas combien de temps cela va durer. 2/L’adolescence agit comme un révélateur des problèmes installés depuis l’enfance. L’avantage est qu’une fois mis à jour, on peut les régler!

4. Ce chantier porte sur tout

Votre ado peut vouloir remettre en question son image de soi, sa sexualité, son individuation, ses projets d’avenir, son rapport à la loi et au social. Il peut tester les limites, votre autorité,… c’est normal.

5. Des problèmes (normaux) peuvent surgir à plusieurs niveaux

Le narcissisme ou le manque de confiance en soi, l’interrogation sur le sens de la vie.

Partager sur

Commentaires

Pour laisser un avis sur un article, vous devez être connecté - Connexion