Aid Al Adha : Un juste milieu entre gourmandise et santé

Les marocaines célèbrent Aïd al adha avec beaucoup de foi et de joie. Il s’agit de la fête du sacrifice qui représente, outre les valeurs spirituelles d’offrande et de partage, une occasion pour savourer des plats spéciaux. Le sacrifice étant souvent un mouton, des précautions nutritionnelles sont à envisager afin d’éviter des retombées néfastes sur la santé.

Comment trouver un équilibre entre les savoureux plats de l’aïd et une alimentation saine ?

Les viandes rouges sont riches en graisses saturées qui augmentent le risque d’hypercholestérolémie, et de maladies cardiovasculaires. Une grande consommation de viande rouge peut aussi causer une augmentation d’acide urique dans le sang qui est responsable de la goutte : maladie articulaire et qui peut avoir un retentissement rénal au long cours.

Ainsi, il serait judicieux de varier la composition de nos assiettes pour équilibrer nos repas en augmentant les portions de légumes et de fibres. Sans oublier d’introduire les fruits de saisons entre les repas sans dépasser trois fruits par jour.

Y’a t-il des aliments à privilégier pour équilibrer l’excès de consommation de viande durant cette période ?

Les viandes prennent plus de temps à être digérées, Il est recommandé d’inscrire sur son menu des plats à base d’aliments faciles à digérer comme les fruits, légumes et pain complet :

  • Introduire un bol de salade à chaque repas avec des sauces allégées.
  • Préférer des collations à base de fruits car riches en fibres, ils vont permettre de garder une sensation de satiété entre les repas.
  • Ne pas oublier les légumineuses et céréales complètes
  • Boire suffisamment d’eau au cours de la journée.

Quels sont les erreurs alimentaires à éviter ?

  • La consommation de viande à chaque repas est à bannir, il faudra varier les portions protidiques en alliant bœuf, poulet et poisson et parfois même des jours vegans.
  • Il est préférable de ne pas consommer la viande de mouton le soir pour l’inconfort digestif que cela peut causer.
  • Eviter les modes de cuisson favorisant plus de matière grasse (fritures, avec huile ajoutée.)
  • Eviter la consommation de boissons sucrées et gazeuses.
  • Ne pas tomber dans la sédentarité. Garder toujours une activité physique modérée et quotidienne.

Quelle cuisson adopter ?

De façon générale, préférer la consommation de morceaux de viande maigre comme côtelettes et cuisses et essayer toujours d’enlever les morceaux de graisses extérieures.

La meilleure méthode de cuisson est celle à température moyenne et pendant une durée suffisante sans huile ajoutée c’est à dire au four ou en grillade sans carbonisation ou à la vapeur.

Le barbecue peut être dangereux car les produits générés lors des réactions de cuisson à haute température sont cancérigènes. Cependant, les précautions à prendre sont de laisser 15 à 20 cm entre la viande et le feu et de couper la viande en petites portions afin de la cuire à point.

IMPORTANT

La viande rouge ne devrait être consommée qu’une seule fois par jour et pas à chaque repas. La portion recommandée pour un adulte sain et globalement de 150g par jour.

Signature : Docteur Ennazk Laila

2020-07-23T15:16:30+01:00