Booster et entretenir sa mémoire : 5 idées reçues

Dans : Santé & nutrition

Booster et entretenir sa mémoire : 5 idées reçues

On n’arrête pas de nous le répéter : la mémoire, c’est comme un muscle, il faut l’entretenir. Les smartphones et autres tablettes ont beau être une mine d’informations, on a toujours besoin, au quotidien, d’utiliser notre cerveau. Et plus nous vieillissons, plus il faut en prendre soin car une bonne mémoire est une condition sine qua non de notre autonomie. Comment vitaliser nos neurones à court et moyen terme ? On fait le point sur 5 idées reçues.

1. Thé et café, de bons stimulants

Faux Thé, café, sodas ou boissons énergisantes sont une fausse bonne idée quand il faut se concentrer. La caféine, si elle est un stimulant qui agit en donnant un coup de pouce au cerveau, doit rester cantonnée à une dose maximale quotidienne recommandée de 400 mg par jour et être évitée dès la fin de l’après-midi. Un excès de caféine peut jouer sur la concentration, engendrant nervosité et palpitations

2. Le sucre, le bon carburant

Vrai Voici une idée reçue qui est aussi une vérité. Le cerveau a besoin de glucose pour fonctionner, car ses cellules l’utilisent comme «carburant». Cependant, mieux vaut privilégier les sucres lents et les féculents de type pâtes et céréales complètes, que les sucres rapides. Ces derniers font venir les kilos et engendrent des pics de glycémie (le taux de sucre sanguin bondit) responsables de brusques coups de fatigue.

3. S’intéresser à tout et apprendre chaque jour

Vrai La curiosité est un formidable moteur pour la mémoire. L’école est la meilleure stimulation avec sa variété et sa régularité. Suivre ses enfants à faire leurs devoirs est excellent pour se remettre dans le bain mais vous pouvez aussi vous inscrire à des cours pour adultes. Enfin, gardez en tête que la lecture, l’écriture, les discussions et toute pratique culturelle exercée avec plaisir entretiennent les circuits neuronaux de la mémoire.

4. Être bien entouré

Vrai Entretenir des relations sociales diverses (amis, membres de la famille de tous âges, voisins,…) nous oblige forcément à nous remettre en cause, à sortir de notre ron-ron et à maintenir notre cerveau en alerte. Cultiver l’amour, l’amitié, c’est donc aussi cultiver sa mémoire.

5. Bouger

Vrai Non seulement l’exercice physique améliore les fonctions cognitives, grâce à une meilleure oxygénation du cerveau, il maintient aussi un automatisme dans l’activité motrice, comme avoir la capacité à descendre un escalier tout en parlant. C’est cet automatisme qui permet de dégager des réserves cérébrales pour l’entretien de sa mémoire plutôt que pour des choses qui devraient se faire sans y penser. Pour entretenir cette faculté, il suffit de réserver une demi-heure par jour à la marche, au vélo ou tout autre activité physique faite avec plaisir.

Partager sur

Commentaires

Pour laisser un avis sur un article, vous devez être connecté - Connexion