Cultiver la bienveillance, 5 pistes pour (bien) commencer

Dans : Lifestyle

Cultiver la bienveillance, 5 pistes pour (bien) commencer

La bienveillance est à la mode. Se soucier de l’autre, penser à son bien au travers d’une relation vraie. On ne cesse d’en parler et de l’évoquer… Le dire, c’est bien ; le faire, c’est mieux. Alors voici 5 pistes et 5 exercices pour faire de la bienveillance au quotidien, une réalité.

S’entraîner au quotidien et observer

La bienveillance s’incarne dans des comportements, par des règles de base de politesse et de courtoisie que chacun connaît mais oublie parfois dans la pression du quotidien. Pour qu’elle se développe, il faut bien que quelqu’un commence. Pourquoi pas vous ? Vous serez peut-être celui ou celle par qui la vague positive est arrivée. En tout cas, vous n’avez rien à perdre et tout à gagner. Quand on est bienveillant pour les autres, on se sent bien, soi-même.

Oser la gratitude

Dire merci, ce n’est pas anodin, cela déclenche une onde positive. On peut remercier ses parents, ses amis et aussi ses collègues et son manager. Exprimez votre gratitude à chacun d’entre eux en étant le plus précis et le plus concret possible. La seule règle : le faire avec sincérité.

Favoriser l’entraide

Si un membre de la famille, un ami ou un collègue est en difficulté, il est important de l’encourager. Les encouragements favorisent le sentiment d’efficacité personnelle, qui lui-même contribue à diminuer le niveau de stress. Alors pourquoi s’en priver ?

Oublier le mépris, opter pour la considération !

Le mépris, qui peut s’exprimer verbalement, mais aussi par un soupir, un regard ou de l’indifférence, est source de frustrations multiples et de stress. Il est donc essentiel de l’éviter et au contraire, de faire mieux en exprimant de la considération.

Partager sur

Commentaires

Pour laisser un avis sur un article, vous devez être connecté - Connexion