Passer de «être amoureux» à «aimer» : tout un cheminement

Faire le chemin du coup de foudre à la construction d’un couple, voilà certainement l’aventure d’une vie. Et une aventure pas si simple. On passe en effet d’un état de fait, souvent basé sur le jeu de la séduction, à une action volontaire qui vise à construire, avec un autre humain, par définition tout aussi imparfait que nous, les bases d’une vie à deux. Étapes de ce parcours semé d’embûches mais aussi de bonheur.

La romance

Toute histoire de couple commence par une rencontre de deux personnes toujours bien différentes. Chacune apprécie en l’autre ce qu’il n’a pas en lui ou qu’il ne voit pas en lui. Chacun se développe et s’épanouit grâce au regard aimant de l’autre, ce qui donne des ailes. Tout semble possible, tout vous réussit. Mais vous avez une image idéalisée de l’autre. Vous êtes dans un comportement fusionnel où vous ne voyez pas la réalité objectivement. C’est un moment de bonheur intense mais, hélas, cela ne peut pas durer.

La désillusion

D’après certains sexologues, l’amour «attirance» dure en moyenne 36 mois. Peu à peu, les différences commencent à se dessiner. Ses qualités, que vous appréciez tant au début, sont désormais des défauts. Ainsi, son ouverture d’esprit que vous appréciez tant, vous agace aujourd’hui! Désagréable à vivre, certes, la désillusion n’est pas une catastrophe, bien au contraire : elle met à jour vos différences que vous gommiez pendant la romance. Tous les couples sont confrontés, un jour ou l’autre à une crise qui se traduit souvent par des reproches, des critiques. Reste à vous demander si vous voulez vivre ensemble ou s’il vaut mieux vous séparer pour moins souffrir?

Crises et remises en question

Les crises au sein du couple doivent conduire à un temps de remise en question, pas de l’autre mais de vous. Pourquoi vous? Parce que les tentatives de changer l’autre sont quasi toutes condamnées à échouer à court ou à moyen terme. Après plusieurs crises, certains couples baissent les bras et finissent par se quitter. Mais une autre voie est possible.

Comme un navigateur traversant une tempête, vous pouvez sortir grandi de ces crises. Vous apprenez à piloter le couple en finesse, en vous adaptant aux vagues, en faisant corps avec les éléments.

Dans un couple, il n’est pas forcément besoin d’être d’accord sur tout (un désaccord n’est pas un «désamour»). L’élément vital est la volonté de construire sa vie à deux, de faire bloc. Et pas besoin non plus que l’autre soit parfait. Heureusement d’ailleurs qu’il ne le soit pas. Imaginez-vous en train d’aimer un homme parfait. Il serait toujours au-dessus de vous. Cela risquerait d’avoir pour effet de vous agacer et de vous dévaloriser! Décider d’aimer l’autre sans condition, sans rien attendre en retour, gratuitement, donne une joie d’aimer, de façon libre, une personne qui évolue.

La réconciliation

Aucun couple ne pouvant éviter les difficultés et les disputes, les occasions de se faire mal sont très nombreuses. Si vous avez heurté l’autre, que vous ayez tort ou raison, vous avez un moyen puissant de réparer : la demande de pardon. Elle est souvent vécue comme la plus belle des déclarations d’amour et permet de sceller la réconciliation. Gardez en tête que le temps ne résout jamais les problèmes et qu’une réconciliation est une étape essentielle pour consolider une relation.

Source : FA

2020-02-14T17:40:39+01:00