La micronutrition : Une approche nutritionnelle préventive

Dans : Santé & nutrition

La micronutrition : Une approche nutritionnelle préventive

La micronutrition est une nouvelle approche qui permet de s’adresser à chaque individu en utilisant des outils nutritionnels pour préserver une santé optimale. En quoi consiste cette nouvelle technique ? et quelles sont ses différentes étapes ?

Qui sont les patients concernés ?

S’adressant à toutes personnes soucieuses de retarder les signes de l’âge et de préserver sa santé, la micronutrition permet également de détecter des prédispositions à des maladies chroniques comme le diabète, les cancers ou les maladies cardio-vasculaires. Dans un cadre curatif, cette discipline par la correction des vulnérabilités de chacun contribue au renforcement des systèmes de défense du corps. Elle peut donc être d’un précieux soutien aux traitements classiques en cas de diabète, fibromyalgie, fatigue chronique, cancer, dépression, stress, maladies inflammatoires du colon (RCH, Crohn, RCH), troubles digestifs chroniques, etc.

Au-delà de l’assiette

Bien qu’un patient puisse consulter en vue de régler une problématique définie, le médecin prendra toujours le soin d’envisager l’individu dans sa globalité, et d’effectuer une étude minutieuse du terrain à travers une discussion approfondie et des bilans détaillés (Oligoscan, Nutribilans). A l’aide de ces outils de pointe, le médecin est en mesure d’analyser avec exactitude le taux des minéraux, des métaux lourds, de même que de détecter toutes les formes de déséquilibre du microbiote (inflammation chronique silencieuse, hyperperméabilité intestinale) ainsi que de dépister les carences éventuelles et les prédispositions à différentes maladies. Ces tests peuvent également lui permettre de déterminer précisément quelles sont les causes de ces dysfonctionnements.

Un profil à définir

Notons qu’en vue d’orienter le praticien dans ses analyses et dans ses prescriptions, certaines écoles de micronutrition ont décrit différents profils de patient :

  • le métabolique (surpoids, prédisposition au diabète, hypertension artérielle, hypercholestérolémie,…)
  • le digestif (ballonnements, constipation, diarrhée, brûlures d’estomac, …)
  • l’émotionnel (mauvaise gestion du stress, surmenage, insomnie, compulsions sucrées, humeur dépressive)
  • le déficit (carences, infections et blessures fréquentes, fatigue intense).

Soulignons qu’un individu peut appartenir à un ou plusieurs profils malgré la prédominance d’une problématique.

Partager sur

Commentaires

Pour laisser un avis sur un article, vous devez être connecté - Connexion